Se connecter
Vovinam et Cancer?

Vovinam et Cancer?


Toute l'association

Chez les patients atteints d’une pathologie cancéreuse, la pratique d’une activité physique améliore la qualité de vie, diminue la fatigue et les effets secondaires, influence la survie et contribue à la prévention des récidives. L’activité physique a un rôle essentiel pendant et après la maladie.

L’activité physique et sportive est  un véritable allié face au cancer.

 

                • L’activité physique est le seul remède contre la fatigue en cancérologie.

De nombreuses études ont prouvé que l’activité physique a un impact positif sur la fatigue en cancérologie : elle diminue d’environ 36 % le symptôme quel que soit le moment de la prise en charge (pendant ou après les traitements)  et quel que soit le stade du cancer (études portant sur des patients atteints de cancers du sein, de la prostate, de l’estomac, de la tête).

   • L’activité physique réduit les effets secondaires et la toxicité des traitements.

L'activité physique, pratiquée pendant les traitements, améliore la qualité de vie pour le cancer du sein ou d'autres types de cancer : Côlon, prostate, endomètre, vessie, estomac, tête et cou, Il en va de même pour une activité physique prolongée après les traitements. Elle améliore l’image corporelle, favorise le sommeil, diminue l’anxiété, les symptômes dépressifs et diminue la prise de psychotropes.

Les objectifs de l’activité physique Vovinam & Cancer se basent sur 3 Critères de réalisation : F.A.I

F pour Fréquence: Les entrainements doivent se succéder de façon pertinente en fonction de l'objectif ciblé.

A pour Assiduité: Pour que l'organisme puisse s'adapter aux stimuli de l'entrainement, il faut que le travail s'inscrive dans la durée.

I pour Intensité: Elle doit être ciblée pour atteindre l'objectis voulu.

  1. Le Vovinam & Cancer

La pratique adaptée du Vovinam devient le moyen  de prendre en compte les effets secondaires et les séquelles de très nombreux cancers.

Une séance de Vovinam & Cancer dans sa pratique permet de mobiliser le corps dans son ensemble par des exercices d’étirements et de travail des muscles profonds.

Les différentes postures codifiées permettent le renforcement musculaire des membres inférieurs, quant aux techniques martiales revisitées et adaptées pour les pathologies cancéreuses, elles permettent le  développement et l’amélioration de l’équilibre, la force, la souplesse, l’adresse, la coordination, la mobilité, et une meilleure perception du schéma corporel.

             L’amélioration de la confiance en soi favorisera la socialisation.

  1. Déroulement d’une séance de 1 heure 
  • Une préparation du corps pour mobiliser les articulations et étirer les muscles des membres inférieurs en remontant vers les membres supérieurs.
  • Exercices d’ouverture et de fermeture de la cage thoracique à l’aide de de mouvements contrôlés des membres supérieurs symbolisant des parades d’attaques ou de défenses.
  • Exercices de renforcement musculaire des membres inférieurs par des déplacements chorégraphiés.
  • Des étirements de récupération : des chaînes postérieurs des jambes, psoas, transverses, pectoraux, triceps, deltoïde, grand droit, trapèze.
  • Évaluation avant la séance et après la séance de la fatigue et de la douleur avec une échelle de 1 à 10. 

       3. Matériel

  • Vo Phuc (Tenue bleue).                       
  • ou bien un pantalon de survêtement   
  •  un tee shirt                                          
  • Une bouteille d’eau.                               
  • Une serviette.